Introduction d’un système de Scan Car à Genève | Fondation des Parkings
06.02.2018

Introduction d’un système de Scan Car à Genève

Un véhicule de type Scan Car permettant le contrôle des droits de stationnement grâce à la lecture automatique des plaques d’immatriculation, sera intégré dans le processus de contrôle du Service du Stationnement en Ville de Genève, dès le 7 février 2018.

Genève, le 06.02.2018. Un premier véhicule de type Scan Car 100% électrique, permettant le contrôle des droits de stationnement grâce à la lecture automatique des plaques d’immatriculation, sera intégré dans le processus de contrôle du Service du Stationnement (SDS) en Ville de Genève, dès le 7 février 2018. Le système n’amende pas et ne remplace pas les agents du stationnement. Il détecte les véhicules potentiellement amendables et oriente les agents vers ceux-ci, augmentant ainsi l’efficacité et l’étendue du contrôle. Ce système, déjà opérationnel dans plusieurs villes européennes, vise trois objectifs : inciter l’ensemble des usagers à payer leurs taxes de stationnement ; améliorer le taux de rotation des véhicules, favorisant ainsi la mobilité de tous ; fournir des données pour répondre, tant aux besoins quotidiens des usagers (« parking intelligent ») qu’à la gestion collective de la mobilité. Une seconde Scan Car sera opérationnelle en Ville de Genève au mois d’avril 2018. Le système pourra être étendu aux communes prises en charge par le SDS, si elles en font la demande.

Un projet s’intégrant dans un processus de dématérialisation de la gestion du stationnement
La tendance en Europe en matière de gestion du stationnement est la dématérialisation : dématérialisation des modes de paiements, par téléphone ou par carte de crédit, et dématérialisation des autorisations de stationner. Les autorisations papier de stationnement courte et longue durée (tickets, macarons, vignettes…) sont progressivement remplacées par des écritures électroniques dans des bases de données, et le contrôle du droit de stationnement effectué grâce à la plaque d’immatriculation du véhicule.

Dès lors que les autorisations digitalisées (c.à.d. tous les paiements et abonnements des usagers y compris les macarons annuels) sont stockées dans une base de données centralisée, le contrôle des droits de stationnement peut se faire, notamment, via un système de Scan Car. C’est dans cette optique que la Fondation a développé sa propre base de données centralisée, C3, opérationnelle depuis 2017. Elle enregistre actuellement les droits stationnement payés par horodateur ou application mobile, ainsi que les droits de stationnement annuels (macarons).

Au niveau juridique, en date du 17 mars 2016, le Préposé cantonal à la protection des données a estimé que le projet de Scan Car était conforme aux règles applicables en matière de protection des données.

Un contrôle des droits de stationnement grâce à la lecture des plaques d’immatriculation
Concrètement, la Scan Car est munie d’un système automatique qui prend en roulant des photos des plaques d’immatriculation des véhicules stationnés. Les plaques sont ensuite identifiées et vérifiées dans la base de données centralisée afin de valider si elles sont au bénéfice de droits de stationnement. S’il n’y a pas de droit, le système informe les agents de la localisation du véhicule potentiellement en infraction, grâce à une application mobile développée par la Fondation. Une fois sur place, ceux-ci évaluent la situation, informent le système et procèdent à la verbalisation, si requise. Certains droits (autorisations spécifiques handicapés et médecins, macarons multizones journaliers) ne sont pas encore centralisés dans la base et restent contrôlés par les agents, sur place.

Des horodateurs sans ticket reliés à la base de données centralisée de la Fondation
300 nouveaux horodateurs, développés par la société genevoise IEM ont été installés par la Fondation des Parkings en Ville de Genève entre 2015 et 2017. Ils sont reliés à la base de données C3 et permettent tous la saisie de la plaque d'immatriculation. Certains d’entre eux ne délivrent d’ores et déjà plus de ticket, et d’ici fin février 2018, l’ensemble des horodateurs en Ville de Genève va être progressivement reconfiguré pour fonctionner sans ticket, l’usager n’ayant dès lors plus besoin de retourner à son véhicule. Le contrôle se fait sur la base de la plaque d’immatriculation, que l’usager doit saisir entièrement, y compris les lettres, pour permettre la reconnaissance du droit dans la base centralisée ! Outre la monnaie, les nouveaux horodateurs acceptent les paiements par carte bancaire avec ou sans contact, proposent des quittances papier ou virtuelles sur demande (selon les modèles) et enregistrent l’éventuel surplus payé pour un futur usage.

Un système de contrôle plus efficace pour favoriser le paiement et accroître le taux de rotation du stationnement
En étendant la zone et la fréquence des contrôles, le dispositif de Scan Car vise deux objectifs : inciter l’ensemble des usagers à payer leurs taxes et améliorer le taux de rotation des véhicules, favorisant ainsi la mobilité de tous.

Le système de Scan Car est déjà opérationnel dans plusieurs villes européennes. Les villes qui ont engagé ce dispositif confirment que l’augmentation significative du nombre de contrôles, permise par le passage régulier de la Scan Car, incite les usagers à payer plus fréquemment et plus régulièrement les taxes de stationnement.

Scan Car et parking intelligent – une technologie au service de la mobilité individuelle et collective
Les données récoltées par le système de Scan Car sont un outil précieux, tant pour la gestion collective de la mobilité que pour répondre aux besoins quotidiens des usagers.

Elles permettront ainsi de détecter en temps réel les zones saturées et les zones où des places de stationnement sont disponibles. Ces données seront accessibles aux usagers via des panneaux dynamiques ou une application mobile. Cette « météo » du stationnement contribuera à réduire le temps de recherche d’une place et, partant, les émissions polluantes en ville.

Au niveau des autorités, à terme, le système de Scan Car permettra d’établir un inventaire des places par type de stationnement (blanche, bleue, avec durées particulières…) et fournira des indicateurs du stationnement en continu (taux d’occupation, taux de rotation, durée moyenne de stationnement, taux de respect, détection de places provisoirement indisponibles pour travaux…), rendant ainsi possible une gestion dynamique et différenciée du stationnement.

Pour toute information complémentaire, merci de contacter :
Jean-Yves Goumaz, Directeur général : 022 827 44 90 – jy.goumaz@fondation-parkings.ch
Emmanuelle Merle, Responsable communication : 022 827 48 23 – e.merle@fondationparkings.ch
 
Fondation des Parkings - Carrefour de l'Etoile 1 - CP 1775 - 1211 Genève 26  Tél : 022 827 44 90 www.geneve-parking.ch

  • MBF_2875©MiguelBueno.jpg

  • MBF_2890©MiguelBueno.jpg